La fasciite plantaire est une des inflammations les plus courantes au Québec. Elle se caractérise par une douleur vive au niveau du talon et peut avoir de multiples origines. Pour la soulager, il existe plusieurs solutions, dont le traitement chiropratique.

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

Il s’agit d’une inflammation du ligament fibreux (le fascia plantaire) situé sous le pied, entre l’os du talon et la base des orteils. Ce tissu soutient la voûte plantaire et vous permet de marcher. Une inflammation à cet endroit est donc particulièrement handicapante.

La fasciite plantaire peut résulter d’un mauvais alignement des chevilles, d’une arche plantaire trop (ou trop peu) marquée, d’un manque de souplesse des mollets ou encore d’un excès de poids. Chez les sportifs, notamment les coureurs, elle peut survenir en cas de sursollicitation du pied, de port de chaussures inadaptées ou de chocs sur un sol trop dur. En contractant excessivement les mollets, les talons hauts peuvent également être à l’origine d’une fasciite plantaire. Enfin, comme d’autres inflammations, il arrive également que celle-ci apparaisse sans raison particulière.

Quels sont les symptômes ?

La principale manifestation de la fasciite plantaire est une douleur vive dans le talon, qui peut se diffuser dans l’arche du pied et le tendon d’Achille. Cette sensation d’élancement survient généralement lorsque vous posez le pied au sol et qu’il doit supporter votre poids. Le moment du lever est souvent le pire de la journée. Une fois échauffée, la zone devient moins douloureuse.

Comment soigner une fasciite plantaire ?

Cette inflammation est facile à diagnostiquer et à soigner, si elle est traitée à temps. Dans le cas contraire, elle peut devenir chronique.

D’abord, au quotidien, évitez de marcher pieds nus et portez des chaussures maintenant correctement le pied. En cas de douleur, n’hésitez pas à appliquer de la glace sous votre pied, pour calmer l’inflammation. Des analgésiques et des anti-inflammatoires peuvent aussi réduire la douleur.

Ensuite, des traitements chiropratiques peuvent résorber une fasciite plantaire. Le chiropraticien peut en effet soulager la douleur causée par les microdéchirures grâce à :

La neurocryostimulation : cette thérapie neurologique utilise le froid sous haute pression pour provoquer un choc thermique qui stimule l’organisme. En pratique, le chiropraticien pulvérise un jet de dioxyde carbone très froid et sec sur la zone douloureuse.
Un laser froid pulsé : l’utilisation d’un faisceau d’énergie lumineuse froide améliore la microcirculation et accélère la régénération des tissus.
L’électrostimulation : le système nerveux contrôle et coordonne tous les organes et structures du corps. L’électrothérapie stimule donc les fibres nerveuses, pour un rétablissement plus rapide et efficace.
Des ultrasons : comme l’électrostimulation, ils réduisent l’inflammation, assouplissent le fascia plantaire et accélèrent la guérison.

En complément, le chiropraticien effectue généralement une correction biomécanique (thérapie manuelle). À travers des manipulations et des ajustements, il corrige la cambrure du pied. Pour mobiliser et assouplir votre pied et vos mollets, il vous masse également et vous aide à faire quelques exercices de rééducation, à reproduire ensuite chez vous. Cette correction biomécanique peut aussi être complétée par le port d’une orthèse, qui prolongera les bienfaits de la séance chiropratique.

Si nécessaire, le chiropraticien peut aussi bander votre pied, pour le soulager et renforcer le fascia plantaire.

Notez que pendant toute la durée du traitement, il est recommandé d’interrompre toute activité physique susceptible d’aggraver la blessure. Le repos est primordial pour un bon rétablissement.

La fasciite plantaire peut facilement être soignée avec un traitement chiropratique. En soulageant la douleur de l’inflammation et en effectuant une correction biomécanique au niveau du pied, le chiropraticien vous aide à adopter les bons gestes pour soigner et prévenir la fasciite plantaire