La sciatique est généralement due à une hernie discale. Le patient qui en souffre ressent alors une douleur intense, qui irradie de la fesse jusqu’au pied à cause de la compression du nerf sciatique. Voici quelques exemples de traitements pour réduire la douleur.

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

Pour comprendre les traitements proposés, il est essentiel de connaître l’origine de la douleur. En principe, celle-ci résulte d’une hernie discale.
La colonne vertébrale est composée de vertèbres «empilées» les unes sur les autres et séparées par de petits coussinets. Ceux-ci sont composés de cartilage ainsi que d’un liquide gélatineux; leur but est à la fois d’amortir les chocs et de permettre les flexions du dos, tout en protégeant les vertèbres. La hernie discale apparaît lorsque l’un (ou plusieurs) de ces coussinets est abîmé ou fissuré : une inflammation se crée, pouvant parfois compresser les nerfs présents dans la colonne vertébrale. Lorsque le nerf sciatique est touché, la douleur est redoutable.

Premiers réflexes en cas de crise de sciatique

La première chose à faire est de se ménager. Pour cela, il est important de solliciter le dos le moins possible (en évitant de porter des charges lourdes, de faire du sport, les courses ou le ménage, etc.). Le repos est fortement recommandé, sans pour autant que le patient n’ait besoin d’être alité.

Les anti-inflammatoires

Les anti-inflammatoires agissent directement sur l’inflammation à l’origine de la douleur. En cas de douleur au nerf sciatique, ce traitement peut être administré rapidement pour soulager le patient. Il arrive parfois que le médecin soit amené à prescrire de la morphine.

Le corset

Le corset est une solution envisageable en cas de sciatique. Lorsque la zone abîmée doit cicatriser, mieux vaut limiter les mouvements brusques et soulager les vertèbres du poids du corps. Le corset immobilise la colonne vertébrale et favorise ainsi une cicatrisation plus rapide.

Les infiltrations

Les infiltrations sont des injections de cortisone autour du nerf sciatique, elles ont pour objectif de réduire l’inflammation.

L’opération de la hernie discale

Dans la grande majorité des cas (plus de 90 %), la hernie discale régresse spontanément. L’opération peut néanmoins être envisagée lorsque tous les traitements sont restés sans succès et que le patient continue de souffrir. L’opération consiste à retirer les fragments de noyau qui compriment le nerf à l’aide d’une curette. Celle-ci est bien entendu pratiquée par un chirurgien.

Exemple d’exercice pour calmer la douleur

Vous souffrez d’une compression du nerf sciatique et vous cherchez une solution pour soulager immédiatement la douleur? Si votre état vous le permet (que vous réussissez à vous mouvoir correctement), vous pouvez pratiquer l’exercice suivant en attendant l’intervention/la prescription d’un médecin.

  • Placez une serviette et/ou un tapis de gym par terre puis allongez-vous sur le dos.
  • Pliez vos jambes et faites en sorte de rentrer le ventre afin que vos vertèbres lombaires soient plaquées au sol.
  • Collez vos épaules contre le tapis et rentrez le menton. Votre colonne vertébrale doit en principe toucher le sol dans toute sa longueur.
  • Respirez calmement dans cette position, sans relever le menton.
  • Si l’exercice vous semble trop difficile, vous pouvez également coller les fesses au mur et ramener les pieds vers vous.

Ces conseils ne se substituent en aucun cas à l’avis d’un professionnel de santé. Si vous souffrez de maux de dos et que vous reconnaissez les symptômes de la sciatique, alors, vous devrez consulter un médecin le plus rapidement possible. Un chiropraticien ou un thérapeute pourra également vous conseiller et vous aider à acquérir les bons réflexes pour souffrir le moins possible.