L’arthrose affecte de nombreuses personnes âgées. Une des plus fréquentes est l’arthrose cervicale. Parmi les patients touchés, plusieurs souffrent de vertiges et de problèmes d’équilibre. Mais existe-t-il un lien entre l’arthrose cervicale et les vertiges ?

Qu’est-ce que l’arthrose cervicale ?

Le cou est une des zones les plus touchées par l’arthrose. Lorsque cette maladie atteint les vertèbres cervicales, on parle alors d’arthrose cervicale ou « cervicarthrose ». Avec le temps, l’arthrose cervicale détruit progressivement le cartilage présent dans les articulations des vertèbres cervicales.

Fréquente à partir de 50 ans, l’arthrose cervicale touche 90 % des personnes âgées de plus de 80 ans. Son origine est méconnue, même si l’usure mécanique semble favoriser son apparition. Cette usure peut être engendrée par une mauvaise utilisation, une sollicitation excessive ou une immobilisation prolongée du cou.

Les symptômes de l’arthrose cervicale

La maladie peut être silencieuse et ne déclencher aucun symptôme. Dans ce cas, le seul moyen de la repérer est alors l’examen radiologique.

À l’inverse, lorsqu’elle se manifeste, les symptômes sont les suivants :

– Une douleur ou une gêne dans le cou (« cervicalgie ») : généralement chronique et diffuse, cette douleur peut aussi s’étendre à la tête, aux épaules, au dos et même au bras, si son nerf est comprimé.
– Une raideur dans la nuque : parfois accompagnée de craquements ou d’engourdissements, cette gêne réduit progressivement la mobilité de la nuque. Si elle exerce une pression sur la moelle épinière, elle peut même engendrer des difficultés à marcher et une diminution de la sensibilité.
– Des vertiges : la compression des vaisseaux cérébraux réduit certaines sensations liées à l’équilibre, provoquant ainsi des vertiges.
– Des acouphènes : l’arthrose cervicale peut perturber le système auditif et ainsi causer des acouphènes. Si elle affecte l’oreille interne, elle peut également contribuer à la sensation de vertige.

L’arthrose cervicale et les vertiges

L’arthrose cervicale peut engendrer des vertiges lorsque les ostéophytes (excroissances osseuses qui entourent les articulations) compriment les artères vertébrales. Généralement, ces troubles de l’équilibre apparaissent surtout chez les personnes âgées ayant un canal cervical étroit. Le manque d’espace favorise alors la pression sur les vaisseaux. Si la moelle est comprimée, ces patients perdent une partie de leur sensibilité postérieure et ne savent pas exactement où poser leurs pieds. Leur sens de l’équilibre est donc perturbé, ce qui provoque des vertiges.

Comment soigner l’arthrose cervicale ?

Il n’existe aucun traitement pour soigner cette maladie dégénérative. Mais des soins permettent néanmoins d’atténuer les douleurs et de réduire les gênes occasionnées :

– Les antalgiques (notamment le paracétamol) visent à soulager les douleurs et raideurs au niveau du cou.
– Les anti-inflammatoires non stéroïdiens limitent les symptômes et l’intensité des inflammations. Disponibles en comprimés, en crème ou en gel, ils doivent cependant être utilisés avec précaution.
– Les séances de kinésithérapie ou de chiropractie peuvent réduire les gênes et détendre les zones douloureuses. Des exercices adaptés et réguliers vont mobiliser l’articulation en douceur, favoriser la régénération du cartilage et ralentir la progression de l’arthrose.
– La chirurgie est réservée aux cas les plus sévères.

En complément, quelques adaptations doivent être réalisées au quotidien. Par exemple, il est conseillé de dormir sur un oreiller adéquat, de limiter les positions statiques prolongées du cou et d’éviter les mouvements brusques.

L’arthrose cervicale a donc tendance à comprimer de nombreux nerfs et vaisseaux, engendrant alors différents troubles chez les personnes atteintes. Parmi ces désagréments, on observe notamment des problèmes d’équilibre, liés au blocage des artères cervicales. Même si l’arthrose cervicale ne peut pas être soignée, il existe des traitements pour limiter ses effets néfastes et améliorer le quotidien des malades.